Blog Nitro

Une étude de Nitro révèle l'avis des Australiens sur les start-ups dans la technologie (vidéo)

australia-map.jpeg

Cet article sur les recherches de Nitro a été adapté d'un article de David Swan pour The Australian. Cliquez ici pour voir l'article original.

Une étude commandée par Nitro a révélé que les entreprises australiennes souhaitent s'approvisionner auprès d'entreprises technologiques locales, tout en étant extrêmement réticentes à acheter auprès de start-ups. À peine plus de 6 % des 300 chefs d'entreprise interrogés ont déclaré qu'ils faisaient confiance aux start-ups et les soutenaient davantage que les marques établies.

Adam Nowiski, directeur,APAC chez Nitro et membre consultatif du comité d'innovation du gouvernement victorien,a commenté le parcours de Nitro, du démarrage à l'histoire du succès, et les défis auxquels l'organisation a été confrontée tout en cherchant à élargir sa clientèle d'entreprise.

« Nous avons constaté que les structures que vous avez mises en place et votre réputation, ou son absence, pouvaient influencer le jugement que les clients portaient sur votre société et sur leur volonté d'acheter chez vous », a déclaré Adam.

« Les décisionnaires veulent savoir avec qui vous avez travaillé et quel est le taux d'adoption de votre produit. Ils hésitent parce qu'ils ne veulent pas avoir l'air stupide en cas de problème. Nous avons vraiment eu du mal avec cela au début, en négociant avec les gros bonnets. »

Toutefois, Adam fait remarquer que certaines grandes entreprises, y compris des clients importants de Nitro dans le secteur des services financiers, ont profité du déploiement de Nitro dans des environnements test. Cela leur a permis de « cerner et limiter les risques liés à la collaboration à petite échelle avec des entreprises de deux ou trois personnes », a-t-il ajouté.

« Il était clair que nous devions trouver des moyens détournés de nous faire connaître. Le bouche-à-oreille et le fait d'étendre l'utilisation de notre technologie à différentes unités d'une entreprise sont de bons moyens pour créer une dynamique. »

« Pour se développer, les start-ups ont besoin de capitaux, de collaborateurs et surtout de clients. Si les entreprises australiennes ne les soutiennent pas et n'intègrent pas leurs idées dans leur stratégie organisationnelle, le développement de notre domaine d'innovation est menacé », a déclaré Adam.

« Vous seriez surpris par les systèmes et les processus avancés en place, même dans certaines des entreprises les plus en phase de démarrage. Ce que vous voyez à la surface ne reflète souvent pas la profondeur des capacités et de l'innovation lorsqu'il s'agit de start-ups de toute forme ou taille. »

Pour lire l'article original cliquez ici.

L'avenir du monde du travail

Rapport Nitro sur l'état de la productivité à l'horizon 2022

Découvrez l'impact qu'a eu la pandémie sur la productivité, les workflows et les initiatives numériques, ainsi que les tendances et les technologies qui marqueront le monde du travail en 2022 et au-delà.