Blog Nitro

Quel rôle joue le cerveau humain dans la conception de l'expérience utilisateur ?

sortir des sentiers battus.png

Un élément crucial pour être un concepteur UX est de comprendre les bases du fonctionnement du cerveau humain, y compris les 3 niveaux de compréhension et de traitement des informations. Nous les couvrirons ici dans la partie 2 de notre série 3 -partie UX pour l'exploration de données.

Un élément crucial pour être un concepteur UX est de comprendre les bases du fonctionnement du cerveau humain, y compris les 3 niveaux de compréhension et de traitement des informations. Nous les couvrirons ici dans la partie 2 de notre série 3 -partie UX pour l'exploration de données.

Le premier article de cette série a donné un aperçu de l'histoire de l'expérience utilisateur et de son évolution au cours de ses 100 + ans d'histoire.

<h 3 >Cognition et émotion humaines<h 3 >

Comprendre comment fonctionne notre cerveau et comment nous traitons l'information, au moins à un niveau élevé, aide les concepteurs UX à prendre des décisions plus éclairées lors de la création de produits et d'expériences.

Notre cerveau est le temple de la réflexion et des émotions ; autrement dit, de la pensée et des sentiments. La réflexion s'articule autour de la logique, des processus contrôlés, de la pensée consciente, de la résolution de problèmes, de la mémoire, de l'attention et du langage, et enfin, de la planification. Au contraire, les émotions gèrent les processus non contrôlés et immédiats, dont le tempérament, la personnalité, les humeurs et les motivations. Généralement, on considère que la réflexion et les émotions sont deux choses bien distinctes.

Le cerveau humain a trois niveaux de traitement : viscéral, comportemental et réflexif . Chacun d'eux est très important à comprendre lors de la prise de décisions de conception UX.

Les réactions viscérales sont inconscientes et automatiques. Elles font partie de la nature humaine. C'est un mécanisme de défense et c'est pourquoi nous prenons parfois des décisions rapides sans en avoir conscience ou sans les contrôler. Vous avez déjà regardé un film d'horreur et sursauté devant une scène particulière ? Voilà un exemple de réaction viscérale. Cela explique également ces mots de A. Grant : « On n'a jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression. »

<h3>Pourquoi les réactions viscérales sont-elles importantes en design ?<h3>

À cause de la première impression. La perception immédiate de l'aspect, du style et de l'esthétique est cruciale, car nos premières impressions ont la peau dure. C'est la raison pour laquelle nous aimons tant les produits faits main avec un soin tout particulier.

La réponse comportementale est subconsciente, mais apprise auparavant. Lorsque nous grandissons, nous apprenons chaque jour de nouvelles compétences : marcher, parler, manger, taper dans un ballon, faire du vélo, etc. Lorsque nous parlons ou pratiquons un sport, nous n'avons pas besoin de penser consciemment à ce que nous allons faire. dire ou faire ensuite. Cela arrive tout simplement. Lorsque nous effectuons une action bien apprise, nous pensons à un objectif final et notre niveau comportemental le gère.

<h 3 >Pourquoi la réponse comportementale est-elle importante dans la conception ?<h 3 >

Chaque action a une attente. Les réponses comportementales nous donnent un sentiment de contrôle, mais si les choses ne se passent pas comme prévu, nous nous sentons frustrés et en colère. Nous avons tous utilisé une tonne de produits différents et ils ont tous des modèles que nous avons déjà vus : fichier -> enregistrer, copier -> coller, glisser, pincer, zoomer, etc. Alors imaginez si quelqu'un créait une application où vous devriez faire une longue attente pour qu'elle zoome. Les attentes et le résultat ne correspondraient pas et nous serions frustrés… et finirions probablement par supprimer cette application.

La réponse réflexive est consciente, cognitive, profonde et lente. Notre raisonnement, notre logique et notre prise de décision font tous partie du traitement réflexif. Ce niveau intervient souvent après les événements, lorsque nous évaluons les circonstances et les résultats, évaluant souvent le blâme et la responsabilité.

<h3>Pourquoi la réflexion est-elle importante en design ?<h3>

Les réponses réfléchies forment nos souvenirs, et les souvenirs durent plus longtemps que les expériences immédiates. Pourquoi recommandons-nous un produit ou, au contraire, recommandons-nous de l'éviter ? Parce que nous l'avons évalué et décidé s'il s'agit d'un bon produit à recommander. Si c'est bon, nous l'utiliserons encore et encore, car nous y voyons de la valeur.

Lors de la conception de produits et de services, il est important de trouver un équilibre entre les trois réponses : viscérale pour les premières impressions, comportementale pour la structuration et réflexive pour les souvenirs. Chaque niveau de traitement joue un rôle dans la façon dont un utilisateur perçoit un produit ou un service.

Lisez notre prochain article ( partie 3 de 3 ), qui traite du processus UX et de la façon dont les données aident à prendre les bonnes décisions UX.

L'avenir du monde du travail

Rapport Nitro sur l'état de la productivité à l'horizon 2022

Découvrez l'impact qu'a eu la pandémie sur la productivité, les workflows et les initiatives numériques, ainsi que les tendances et les technologies qui marqueront le monde du travail en 2022 et au-delà.